LORDS OF WATERDEEP

Lords of waterdeep

 Jeu de pose d’ouvriers

2 a 6 joueurs / 60 minutes / 12 ans+

 Buy_Lords_Of_Waterdeep_NZ-300x300

La cité de waterdeep (eau profonde) est menée par des seigneurs ; chaque joueur représente un haut personnage (louche) qui cherche à se faire bien voir des plus hautes sphères de la ville en embauchant des héros pour aller remplir des quêtes nécessaire à son expansion.

Vous allez donc vous retrouvez avec des voleurs, des magiciens, des barbares, mais aussi avec des bâtiments qui vous permettront d’aller plus vite en besogne. Vous aurez aussi besoin d’argent !

 Dit comme cela, c’est un peu simple et peut-être rébarbatif, mais ce jeu est futé et vraiment intelligent, si bien que n’importe qui se retrouve à l’aise dès le 2° tour du jeu !

 Le matériel est nombreux et sympa, mais pas très sexy : des cubenbois pour représenter des personnages, on n’a jamais vu aussi simplet et raccourci ! Cependant, cela permet de se concentrer sur la mécanique du jeu et pas sur des personnages que l’on perd (ou défausse) dès qu’ils ont rempli une mission…

Les bâtiments de la ville permettent donc d’activer des pouvoir, notamment l’intrigue, puissant mécanisme qui permet de piquer de l’argent ou des héros aux autres, ou d’avoir de gros avantages, tout en en octroyant une part à d’autres joueurs…

 Au début du jeu, un des grands pontes de la cité nous donne son aide cachée : des quêtes d’un certain domaine (commerce, piété, guerre) nous rapporteront plus de points à la fin du jeu…

 Lord-of-Waterdeep

L’extension permet d’ajouter un jouer et amène 2 autres plateaux de jeu qu’on ajoute au premier, avec de nouvelles quêtes, bâtiments, et de la corruption…

 Il est rare que j’ai été aussi emballé par un jeu (je l’avais remarqué il y a longtemps, mais je pensais qu’on ne pouvait se le procurer…), et malgré la barrière de la langue (on est en France, ici !), on se prend vite au jeu, essayant d’optimiser ses chances, râlant quand l’un des autres joueurs passe devant nous sur la piste de victoire. la fin du jeu est épique, et on espère toujours finir à 2 pas devant l’autre !

 Je reste étonné qu’un jeu aussi abstrait (toute l’histoire ne sert à rien, et même la ville ne ressemble pas à grand chose !) fonctionne aussi bien, et les parties que j’ai déjà faites m’ont vraiment donné envie de m’y replonger, ce qui est rare !

 Alors si tu parles l’anglais, plonge ! Il y a même des traductions des cartes sur internet…

Une vraie bonne surprise !

 Daniel RIGAUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>