HEAVENS of Olympus

3 a 5 joueurs de plus de 13 ans

Temps : 60 a 90 minutes.

Type : pose d’ouvriers

Chaque joueur incarne un dieu inconnu qui essaie de faire sa place pendant la création.

Celle-ci dure 5 jours, donc 5 tours de jeu (on est chez les grecs, rapide et mal fait !!!).

Le but de chacun est d’avoir plus de points de victoires que les autres a la fin des 5 jours.

L’imaginaire est donc bien en place et la mécanique du jeu est vraiment bien rendue dans son lien au thème, ce qui est assez rare. Le plateau principal, sympa, montre bien çe que l’on peut faire.

Les illustrations sont jolies sans être géniales.

Le gros bémol est la boîte du jeu : je pense que l’éditeur a utilisé la même boîte que celle d’un autre jeu, ou qu’il était vraiment fatigué au moment de la conception, car rien ne correspond dans la taille des pions et des cartes, aussi on a plutôt en vie de la jeter, même si l’illustration de façade est belle. 

Voyons maintenant le principe du jeu :

4 actions sont possibles par tour, représentées par 4 cartes (laides mais efficaces) que l’on joue face cachée en simultané. Ce principe simple est vraiment futé, car si l’on joue la même carte qu’un autre joueurs on devra payer, alors que si on est le seul, on ne paye pas !

Les actions correspondent à un dieu que l’on fait agir, et c’est là l’astuce : on met en place des planètes qui doivent avoir un certain placement pour rapporter des points, et qui doivent également briller !

Le jeu est tendu, on est sans arrêt sous pression des autres joueurs et de ses propres décisions, avec possibilité de déplacer les planètes sur les orbites.

Les points de victoire peuvent être perdus si on n’a pas assez de pouvoir pour faire agir un dieu : encore une idée simple mais très bonne !

Chaque jour de création est ainsi divisé en trois phases ou l’on joue, puis on passe à un décompte de points avant de passer au jour suivant.IMG_0058

Mon avis :

Le matériel est le gros point noir du jeu, avec notamment une piste de feu (brillance des étoiles) dont les pions cachent 2 chiffres au lieu d’un – un comble !

La mécanique est bonne à très bonne, car ce n’est pas en une partie que nous avons pu découvrir toutes les subtilités, même si on s’est bien embêtés les uns les autres (toutes mes stratégies ont été annihilées par mes adversaires !). interaction maximum !

C’est un novice qui nous a gagnés, signe que ce jeu est accessible à toute personne qui n’a pas peur de réfléchir un minimum.

Le plateau de jeu est clair et on a vite compris ce que m’on peut faire.

Franchement je ne regrette absolument pas l’achat de ce jeu, car il me semble avoir un bon potentiel de rejouabilité, et je peux le ressortir dans de nombreuses occasions…

Au fait, il est en anglais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>